08-12-2017

Le Sandwich & Snack Show met à l’honneur les métiers de bouche


Les métiers de bouche seront à l’honneur sur le Sandwich & Snack Show, les 4 et 5 avril 2018 au Parc Expo de Paris - Porte de Versailles. Traiteurs, bouchers, charcutiers, boulangers, poissonniers, fromagers, pâtissiers et primeurs représenteraient 75 000 adresses en France et réaliseraient un CA de 25 Mrds d’€. Ces artisans sont davantage implantés en centre-ville qu’en périphérie. Or, selon Bernard Boutboul du cabinet Gira Conseil, « on note un retour lent mais sûr de la consommation alimentaire au centre-ville », qui s’inscrit dans la tendance forte d’un « retour aux traditions et à la proximité ». Le dirigeant de Gira ajoute même que « les petits commerçants commencent à (re)prendre des parts de marché aux GMS et centres commerciaux ». Ces artisans séduisent surtout parce qu’ils sont à l’écoute, proposent un service de qualité et inspirent confiance sur les produits. « Ces métiers de bouche ont une vraie carte à jouer dans le secteur de la restauration en pleine mutation », lance Bernard Boutboul, qui regrette qu’ils ne se soient « pas encore vraiment mis sur le chemin du snacking haut-de-gamme ». Seule la boulangerie réalise 40 % de son CA par cette activité, et pourrait atteindre 50 % d’ici 3 ans. Les autres métiers « peuvent largement intervenir sur le déjeuner et sur le ‘frigo vide’ », c’est-à-dire le repas rapide que l’on emporte le soir pour la maison. L’expert pense que les fromagers, primeurs et bouchers pourraient réaliser 20 % de leur CA avec le snacking (contre quasiment rien aujourd’hui) et que les charcutiers et traiteurs pourraient voir passer la part du snacking dans leur CA de 10 % à 75 %. « Ces métiers peuvent et doivent se renouveler », ajoute-t-il.
3 aspects interviennent dans leur réflexion :
• Le personnel : « Il est déjà là au moment où se ferait la vente snacking, au déjeuner et après le travail », répond Bernard Boutboul.
• La vitrine et le merchandising : « Ils n’ont pas nécessairement besoin d’être changés. »
• Les équipements de cuisine : « Certains ont ce qu’il faut, d’autres doivent investir, mais cela ne représente pas forcément de grandes sommes d’argent. »
C’est donc plus une question de volonté et d’intérêt que d’investissement. « Ces professionnels doivent comprendre ce qu’ils peuvent faire avec leurs produits : des jus pour le primeur, des tapas pour le boucher, un fish & chips pour le poissonnier... »
Le Sandwich & Snack Show s’attachera justement à proposer des solutions. « Nous voulons créer de l’envie, lancer de nouvelles idées », lance la directrice, Sylvie Gaudy. Pendant 2 jours, les visiteurs pourront découvrir des recettes adaptées. « Des espaces dédiés à chaque métier de bouche offriront aussi un accompagnement complet pour l’intégration du snacking, tant sur l’offre que sur les équipements et la législation. »
Les professionnels de la restauration rapide et nomade resteront le pilier du salon qui accueillera de grands concours comme le Championnat du Monde du Sandwich avec Delifrance, la Coupe du Monde du Burger avec Socopa, le Championnat du Sushi et le Championnat de France de la Pizza.
Les innovations produits et matériels seront à retrouver sur les 450 stands et à travers les Snacking d’Or.
Les concepts et les tendances seront aussi au rendez-vous via la Sandwich & Snack Show Academy et les Trophées B.R.A. Concepts Snacking : rendez-vous le jeudi 5 avril de 13h30 à 14h30 pour notre remise de prix suivie d’une table ronde sur les évolutions et les enjeux du segment.
Le Zapping du Snacking accueillera bien d’autres interventions, dont le bilan exclusif du marché du snacking dressé à partir des résultats du Panorama B.R.A. 2016 des groupes et chaînes de restauration. 

©Yves Damin

 


NEWSLETTER LeChef.com

Restez informé des dernières actualités !


Se connecter

>> Accès abonnés :

Mot de passe oublié ?

>> Inscription :

Sélectionnez votre installateur de cuisine professionnel