B.R.A Tendance Restauration - 378 - Décembre 2016

Les 60 tables du restaurant sont tactiles et connectées au reste de l’établissement. DR

Max à Table à Bordeaux

« Nos tables tactiles nous rapprochent de nos clients »

Matthias Cadet, président-fondateur


Ouvert depuis 2014, Max à Table se définit comme un « restaurant du XXIe siècle ». Ses 60 places assises se trouvent derrière des tables tactiles interactives et l’ensemble de l’établissement est « connecté ». Explications avec son fondateur, Matthias Cadet.

Propos recueillis par Emaline Pelletier

Emaline Pelletier : Le lancement de Max à Table a-t-il été facile ?
Matthias Cadet :
Pas vraiment, car nous étions parmi les premiers en France à installer des tables tactiles. Nous avons fait beaucoup de recherches et essayé 4 équipements différents au fil des années. Nous sommes depuis mars sur un modèle stabilisé, avec un nouveau partenaire technologique. Le concept est donc prêt à être développé. Nous recherchons 3 restaurateurs ambassadeurs pour des ouvertures autour de Bordeaux, puis nous lancerons la franchise si le modèle économique est validé.

E.P. : À quoi servent vos tables tactiles ?
M.C. :
Les clients peuvent y voir toute l’offre et commander directement sur ces tables. Les touristes peuvent y consulter le menu en anglais. Mais elles proposent aussi d’autres services comme la presse et des jeux. Nous sommes sur une restauration ludique et une partie de nos clients nous rendent visite pour passer un bon moment et vivre une expérience différente.

E.P. : Ne sont-elles pas déshumanisantes ?
M.C. :
Au contraire, ces tables tactiles nous rapprochent des clients. Notre concept est plus sociabilisant que les restaurants classiques où le contact est souvent froid, avec des procédés mécaniques. Nous sommes davantage des animateurs : nous passons entre les tables, expliquons le fonctionnement et encourageons les clients à battre des records aux jeux, avec des cadeaux à la clé. Notre lieu est plein de vie et nos clients deviennent nos amis. Une messagerie devrait prochainement permettre d’échanger entre les tables et nous allons lancer des blind test autour de ces tables tactiles.

E.P. : Quelles autres démarches digitales avez-vous ?
M.C. :
Notre application mobile permet aux clients de commander à distance, payer et donner leur heure d’arrivée. Toute notre démarche repose sur notre ERP « Max Eat Everywhere ». Les tables tactiles, la caisse enregistreuse, les écrans muraux, le système de sonorisation, l’app mobile et le site web… Tout est interfacé afin d’améliorer la gestion du lieu et de mieux connaître nos clients. Un outil de fidélisation complétera bientôt l’équipement. Lorsqu’il reviendra, un client qui ne mange pas de gluten se verra proposer un menu adapté. Nous utilisons tous les aspects du digital pour améliorer l’expérience client et nous adapter, en continu, aux modes de vie et de consommation des clients. C’est pourquoi nous nous auto-déclarons « restaurant du XXIe siècle ».


Articles liés

Le futur, c’est maintenant !

La restauration commerciale pâtit d’un pouvoir d’achat en berne et d’une fréquentation touristique en baisse, deux éléments qui ne changeront pas de...


NEWSLETTER LeChef.com

Restez informé des dernières actualités !


Se connecter

>> Accès abonnés :

Mot de passe oublié ?

>> Inscription :

Sélectionnez votre installateur de cuisine professionnel