18-04-2017

Deux avenants importants signés pour la restauration rapide


La restauration rapide a vu 2 avenants être signés entre le SNARR (Syndicat National de l'Alimentation et de la Restauration Rapide) et 4 organisations syndicales : la CFDT Fédération des Services, la CFTC, FGTA-FO et NOVA CFE/CGC.
Le SNARR se « félicite que ces négociations aient pu aboutir, dans un contexte économique tendu » et rappelle que ses adhérents « créent chaque année plusieurs milliers d'emplois sur l'ensemble du territoire ».
L’avenant 50 relatif aux classifications apporte une clarification des 4 critères classants existants et introduit un 5e critère « relation client » pour tenir compte des évolutions du secteur d'activité. Le niveau II est quant à lui simplifié par la suppression d’un échelon. Le statut d’agent de maîtrise est désormais attribué dès le niveau III-3, quels que soient le CA et l'effectif de l'établissement dans lequel le salarié est employé.
Avec l’avenant 51 relatif aux minima conventionnels, plusieurs autres mesures ont été prises. La grille des minima conventionnels est revalorisée en moyenne de 1,3 % par rapport à la grille antérieure. La prime d’activité continue (PAC) est augmentée de 50 € par tranche. Il suffit d’avoir 10 mois d’ancienneté pour bénéficier des jours fériés, contre 12 mois jusque-là.
Notons que ces dispositions sont applicables depuis le 1er avril.


NEWSLETTER LeChef.com

Restez informé des dernières actualités !


Se connecter

>> Accès abonnés :

Mot de passe oublié ?

>> Inscription :

Sélectionnez votre installateur de cuisine professionnel