B.R.A Tendance Restauration - 383 - Juin/Juillet 2017

Anthony THIRIET © T. Samuel

Les clients solos s’imposent


Restaurateurs, attention ! La hausse de la fréquentation des « adultes seuls » en restauration est à prendre en compte dans vos concepts et business model. The NPD Group, cabinet spécialisé dans les études de marché, a en effet publié, en mai, quelques chiffres qui vous feront vous intéresser davantage aux clients « solos »*.

Ces derniers auraient représenté 30 % des visites en RHF en 2016 (+ 9 % en 7 ans) et seraient à l’origine de 11 Mrds d’€ de chiffre d’affaires annuel.

Sans surprise, le matin reste le moment privilégié pour la restauration seule hors domicile, la moitié des visites étant concernée. Ce qui représente une vraie évolution, c’est que 15 % des clients du soir et, surtout, 30 % des clients du déjeuner mangent seuls au restaurant. Ajoutons que 36 % des visites en snacking se font seules. « Les solos n’hésitent plus à sacrifier la sacro-sainte pause repas sur l’autel de la rapidité ou de la mobilité pour vaquer à d’autres occupations, surtout à ce moment de la journée », indique Maria Bertoch, chez NPD.

La restauration tablée compromet pourtant trop souvent le déjeuner « solo » par un manque de rapidité du service. Voyant en ces résultats des pistes de progression, l’experte pense que « la restauration traditionnelle devrait proposer moins de plats, mais garantir un service en 15 ou 30 minutes ». Le snacking, plus à même de répondre à la clientèle « solo », peut aussi essayer de l’attirer davantage et de la fidéliser, pour contrer notamment l’essor de la restauration en GMS. Selon NPD, le succès réside alors dans la flexibilité des menus, les options interchangeables et éventuellement de plus petites portions.

Entre la clientèle « solo » qui se développe, et qu’il vous faut capter d’une manière ou d’une autre, et la déstructuration des repas, passée d’un ordre anecdotique à une réalité de terrain, voici un « cahier de vacances » complexe sur lequel vous pourrez travailler cet été... entre 2 services en terrasse, ou 2 visites de parcs d’attraction (voir Opens external link in new windownotre dossier).

Bel été à tous !

* Dans cette étude de The NPD Group, la restauration commerciale inclut la restauration avec service à table (cafés, bars, brasseries, restauration à thème et non thématique), la restauration rapide (fast-foods, vente à emporter, livrée, sandwicheries, boulangeries, traiteurs, GMS, cafétérias) et la restauration dans les transports et lieux de loisirs (musées, parcs d’attractions).

Anthony THIRIET


NEWSLETTER LeChef.com

Restez informé des dernières actualités !


Se connecter

>> Accès abonnés :

Mot de passe oublié ?

>> Inscription :

Sélectionnez votre installateur de cuisine professionnel