B.R.A Tendance Restauration - 382 - Mai 2017

Anthony THIRIET © T. Samuel

La force du non-choix


Emmanuel Macron est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle française le 23 avril 2017. Non, je ne compte pas ici faire un bilan de ce scrutin ou déployer des arguments et contre-arguments pour influencer votre vote du second tour (c’est le 7 mai, pensez-y). Mais ce résultat est intéressant, en ce sens qu’il confirme une tendance générale en pleine croissance.
Ni gauche, ni droite, un peu des deux... C’est, jusque-là, le positionnement du mouvement En Marche, qui a su créer la surprise et rassembler autour de lui. Avec mes œillères professionnelles, j’en arrive à faire un parallèle – capilo-tracté, me direz-vous ? – avec le secteur de la restauration. Dans le cadre de notre Panorama B.R.A. 2016 paru en avril (contactez-nous si vous l’avez raté !), mais aussi de la réalisation de nombre de reportages ces derniers mois, je vois deux phénomènes s’amplifier.
Une partie des concepts, enseignes et réseaux choisissent, d’une part, de se positionner comme leaders ou au moins experts d’un segment hyper spécialisé, pour rassembler les fans d’un produit, d’un pays ou d’une ambiance. Comme certains partis politiques, ils savent qu’ils peuvent compter sur une « base » de convaincus, mais ils doivent aller chercher au-delà s’ils veulent progresser, ce qui n’est souvent pas une mince affaire après avoir été ainsi étiquetés.  
Il y a, d’autre part, ces restaurateurs et dirigeants qui choisissent de faire évoluer leur business en y intégrant des offres et services nouveaux, parfois atypiques, ou de faire reposer le développement de leur groupe sur plusieurs concepts, parfois très différents l’un de l’autre. Il y a aussi ces professionnels qui ouvrent des « lieux de vie » que nous, journalistes, avons du mal à définir tant ils défient toute classification segmentaire. Leurs concepts ni brasserie, ni fast-food, ni bistro, ni coffee shop, ni boulangerie, ni bar-pub, ni français, ni exotique et un peu tout cela à la fois semblent séduire. Le non-choix serait-il donc le nouveau positionnement gagnant ?



Anthony THIRIET


NEWSLETTER LeChef.com

Restez informé des dernières actualités !


Se connecter

>> Accès abonnés :

Mot de passe oublié ?

>> Inscription :

Sélectionnez votre installateur de cuisine professionnel